immobilier locatif pour la retraite

Partagez & Commentez

house

Le départ à la retraite et l’immobilier locatif ont ils quelque chose à voir ensemble ? oui car la retraite peut être largement améliorée grâce à l’immobilier qui est un actif de choix pour celui qui veut augmenter ses pensions puisqu’il permet de générer des revenus réguliers tout en ayant une position défensive et plutôt sécurisée sur son capital.

Évidemment cet investissement n’est pas très liquide et en France selon le dispositif choisi, la fiscalité est plus ou moins confiscatoire que ce soit sur les revenus générés, l’ISF, le mode d’investissement qui oblige à respecter une durée, ou sur les droits de succession notamment.

Également il convient de signaler que la France fait de moins en moins la part belle aux propriétaires car outre la fiscalité, le locataire bénéficie de tout un tas de protections tels que encadrement de loyers, trêve hivernale, baux encadrés etc.. qui sont autant de points négatifs quant à la sécurité du contexte d’investissement et n’incitent pas vraiment à mettre son argent dans ce type de dispositif pourtant précieux pour qui voudra améliorer sa retraite.

Car oui nous pouvons le dire l’investissement locatif demeure un schéma simple et lucratif lorsqu’il se déploie dans un environnement équilibré qui ne joue pas contre le propriétaire ni les gains dégagés : entretien du bien, gestion des périodes d’absence de locataire appelé vacance locative représentent des coûts qui diminuent d’autant le revenu. C’est pour cela que nous nous sommes tournés vers les USA dès 2012 dans un moment propice de post crise des subprimes qui présentent une liberté et une fiscalité très attractive, beaucoup plus favorables qu’en France en tout cas..

L’immobilier locatif permet de constituer ou augmenter un patrimoine lorsque l’on est actif en utilisant les loyers versés pour rembourser un emprunt puis le temps de la retraite venu et une fois l’emprunt remboursé de toucher le revenu additionnel généré par les loyers.

L’immobilier locatif permet de générer du revenu rapidement lorsque l’on dispose cash des fonds nécessaires au placement direct sans besoin de financement bancaire.

Jean-François Chauffeté  fondateur du cabinet EOR  a déployé ses efforts pour trouver des investissements en rapport avec la possibilité de compléter ses pensions de retraite par répartition issue des régimes obligatoires de manière rapide, car pour la classe d’âge 55 / 65 ans a un âge où on n’a plus le temps de cotiser pendant de longues années pour se constituer un capital qui sera reversé et transformé en rente au moment de la retraite.–pour info la société EOR est une société de conseil spécialisée en  bilan,  calcul retraite et Info Retraite , qui met en œuvre les techniques d’optimisation de départ en retraite et de bonification des pensions issus des régimes par répartition–.

En effet, les retraites par répartition représentent 80% des montants de retraite totales de la génération Baby-boom qui n’a pas eu dans sa culture de cotiser à des systèmes de retraite additionnels. Pourtant dans un contexte de restriction des pensions et d’allongement des durées de cotisation (pour info un actif né en 1960 et après doit cotiser 172 trimestres soit 43 années pour bénéficier d’une retraite à taux plein en l’état actuel de la législation qui pourrait encore se durcir)  le besoin pour des investissements à distribution de revenus représente un enjeu majeur pour les années à venir. Fort de ce constat Jean-François Chauffeté a décidé de rechercher des investissements capables de fournir une rentabilité élevée dans un délai relativement court et c’est pour ça que l’immobilier s’y prête particulièrement bien et surtout l’immobilier américain.

La forte rentabilité de l’investissement immobilier aux USA après la crise des subprimes en faisait un investissement particulièrement attractif.

C’est en 2012 que tout a commencé et que Jean-François Chauffeté qui recherchait à investir aux USA pour lui-même s’est rapproché de Franck Beaugendre pour commencer investir de manière plus intensive dans l’immobilier américain en créant un fonds d’investissement immobilier aux USA.

5 ans plus tard nous possédons et gérons plus de 500 maisons réparties dans trois sociétés –FAREIC, Home-and-stone-Florida et Thais- créées au fur et à mesure de la progression des investissements et des besoins pour accueillir 75 actionnaires heureux de bénéficier d’une rente régulière qui complète leur retraite pour certains de plus de 3000 € par mois.

La fiscalité particulièrement attractive des revenus immobiliers venus des USA  du fait de la convention de non double imposition en font un must, pas de CSG CRDS et des revenus locatifs qui viennent impacter le taux d’impôt sur le revenu en France mais ne sont pas taxés en France, une déductibilité des déficits fonciers et une réduction ISF du fait des travaux réalisés. Sans compter que pour les droits de succession cela est grandement facilité car la cession de part aux États-Unis et libres.

Alors entre racheter ses années d’études supérieures en France pour augmenter son nombre de trimestres et partir plus tôt en retraite où investir aux USA pour augmenter des revenus ; disons que pour certains le calcul a été vite fait. La retraite comme on dit ça se prépare et ça se finance longtemps à l’avance car là aussi le fameux adage les petits ruisseaux font les grandes rivières est particulièrement vrai.

Donc pour son départ à la retraite , optimiser sa pension de retraite par un accompagnement avec les conseillers retraite spécialisés d’EOR Consultants qui feront un calcul judicieux de vos pensions, c’est une bonne chose,  mais investir intelligemment pour l’augmenter, c’est encore mieux.

En effet les dispositifs de retraite supplémentaire proposés par la législation française  (PEE, PERCO, Article 83 du CGI etc..) doivent être largement anticipés compte tenu des faibles taux de cotisation possible et du capital considérable qu’il faut pour générer une rente décente. pour 25 000 euros mensuels de retraite en plus il faut compter sur un capital de 650 000 euros dans le contexte actuel.

Rien de tout ça en investissant dans l’immobilier aux États-Unis puisque pour 200 000 € placés sur nos supports génèrent au bout d’un an environ 1200 à 1500 € de rente versée tous les trimestres, comme certaines pension de retraite arrco agirc.

Donc oui retraite et l’immobilier font bon ménage ! et n’oubliez pas, pour votre départ à la retraite, les conseillers du cabinet EOR à Paris 8ème sont là pour vous accompagner pour réussir cette étape unique dans sa vie.

 

EOR : Départ en retraite, bilan, calcul et info retraite

Home and Stone Investments : Fonds d’ Investissement immobilier USA

 

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à immobilier locatif pour la retraite

  1. Alex dit :

    Bonjour,

    Je viens de lire cette article « immobilier locatif pour la retraite » que vous venez de publier.
    Si je calcul bien, la rentabilité net d’un investissement est de minimum 24%
    (4 x 12000/200000 x 100) ?
    Si oui, comment on procède ?

    Alex

    • Adminjfc dit :

      oui mais il s’agit de rendement bruts…contrairement a ce que l’on pense aux usa il y a bcp de frais (assurance, entretien, fisca sur la propriété immo, property management)..net nous tournons a 7.5%/an en moyenne.

  2. Jean-Paul dit :

    Le potentiel de rendement est sûrement très élevé en immobilier aux USA et à fortiori en Floride mais quel(s) impact(s) auront les réformes de Macron ?

    • Adminjfc dit :

      en vertu de la convention fiscale franco USA cela ne bougera pas par rapport à la façon dont cela fonctionne aujourd’hui. on est sur de l’immobilier locatif étranger dont le revenu vient impacter le taux d’IR en Fr. C’est tout.

Répondre à Adminjfc Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *